Bien choisir son billet d’avion

Bien choisir son billet d’avion

with Pas de commentaire

Un billet d’avion se choisit principalement selon son tarif mais certains détails peuvent faire toute la différence pour commencer votre voyage dans les meilleurs conditions.

La ville d’arrivée

Le Japon dispose de trois aéroports internationaux quotidiennement desservis depuis la France : les aéroports de Tokyo-Narita et Tokyo-Haneda, et celui du Kansai près d’Osaka.

La majorité des touristes voyage vers et depuis Tokyo.

L’aéroport de Narita est situé dans la ville de Narita à l’est de Tokyo. Plusieurs trains et bus font la liaison entre les principales gares de Tokyo et les terminaux de l’aéroport.
Le Narita Express ou N’EX rejoint la gare centrale en 1h et Shinjuku en 1h30, le Skyliner rejoint Ueno en 47 minutes.

L’aéroport d’Haneda est plus proche de Tokyo. Situé au sud de la capitale, il est accessible par le monorail depuis la gare d’Hamamatsucho en 15 minutes, et par trains (30 minutes depuis la gare de Tokyo ou celle de Shinjuku).

L’aéroport du Kansai est situé au sud d’Osaka. Plusieurs lignes ferroviaires permettent de rejoindre le sud d’Osaka en 45 minutes, le nord en une heure, et Kyoto en 1h15.

Le tarif

Un billet pour le Japon coûte entre 600 et 700 euros. Il est possible de trouver moins cher à certaines dates.

Les vols aller-retour Paris-Tokyo sont moins chers que ceux Paris-Osaka (qui sont plutôt autour de 700-800 euros).

En revanche les vols multi-destinations sont aussi abordables que les vols aller-retour Paris-Tokyo. Ainsi, selon vos envies de voyage, vous pouvez arriver à Tokyo et partir d’Osaka, ou inversement.

Petit conseil : Tokyo étant connu pour sa grandeur et sa foule, si vous voulez minimiser le choc face aux panneaux parfois incompréhensibles, les quais et trains bondés et le rythme effrené des Tokyoïtes, optez pour une arrivée à l’aéroport du Kansai. Cela vous laissera quelques jours pour vous habituer à ce nouveau pays avant de plonger dans l’effervescence de la capitale.

La durée

Le tarif d’un billet est souvent impacté par la durée du vol.
Un vol direct dure environ 12 heures, un vol avec une escale dure en moyenne 15 heures.
Certains vols avec de longues escales sont à bas prix (500€), mais pour une durée de 30 heures au total.

Les horaires

Un aller pour le Japon vous fait « perdre » une journée, car aux 15 heures de vol, vous ajoutez les 7/8 heures de décalage.
De plus, il faut compter le temps pour les procédures d’arrivée (immigration, récupération des bagages, change du JR Pass ou achat des tickets de trains…) soit 1 à 2 heures.

Une arrivée en matinée se traduit généralement par un check-in en début d’après-midi dans l’hébergement choisi (en comptant une heure de transport entre l’aéroport et l’hébergement) et donc une première demi-journée de visites tranquilles avant de tomber de sommeil sous l’effet du décalage horaire.

Une arrivée dans l’après-midi permet une première découverte du pays à la nuit tombée et de ne pas attendre aussi longtemps qu’une arrivée le matin, avant d’aller dormir et mettre votre horloge interne au rythme japonais.

Une arrivée en soirée permet de bénéficier directement d’une bonne nuit de sommeil, surtout si vous n’avez pas pu vous reposer dans l’avion.

La compagnie aérienne

Dernier critère et non pas des moindres, le choix de la compagnie aérienne peut influencer grandement la qualité de votre quinzaine d’heures dans les airs.

Seules quelques unes des compagnies utilisent le français, aussi bien parmi l’équipage que dans le choix des films. L’anglais reste la langue majoritaire.
Pour vous faire une idée, vous pouvez trouver le catalogue du mois en cours sur le site internet de certaines compagnies.

Outre les films et autres divertissements, la nationalité de la compagnie définit aussi les repas et les snacks. Les plateaux Air France ou British Airways seront bien différents des plateaux Lufthansa ou Finnair et davantage de ceux de Korean Air ou Air China.

Enfin, certaines compagnies prévalent dans le cœur de voyageurs habitués grâce à leurs extras.
Par exemple, Swiss Air offre un petit chocolat à la fin du vol, Air France distribue des serviettes rafraichissantes en tissu, et des masques sur les vols de nuit, Korean Air fournit des chaussons en papier, une brosse à dent et une petite bouteille d’eau.