Prendre le bus

Prendre le bus

with Pas de commentaire

Le bus est un moyen de transport répandu au Japon et si vous comptez l’emprunter lors de votre séjour, voici quelques réponses aux questions que vous auriez pu avoir une fois sur place.

Monter et descendre

À l’inverse du système français, la montée s’effectue majoritairement par la porte centrale et la descente par la porte avant.

L’arrêt du bus est demandé avec les boutons situés sur les parois et/ou les sièges.
Le voyant indique généralement « とまります » ou « 止まります », prononcé tomarimass et le conducteur peut aussi l’annoncer.

Certains bus modernisés affichent l’arrêt à venir sur un moniteur à l’avant du bus. Parfois, les lignes les plus touristiques annoncent en anglais les lieux touristiques à proximité de l’arrêt suivant.
Ces aides n’étant pas toujours disponibles, il est conseillé d’être capable de reconnaître l’écriture japonaise de sa destination et/ou d’utiliser un plan/GPS pour savoir où descendre.

Dans le cas où vous vous retrouvez dans un bus bondé et vous souhaitez vous frayer un chemin vers la sortie, annoncez « orimass » (« je descends ») et excusez-vous « sumimasen » prononcé sumimassène.

Payer

Le paiement se fait lors de la descente. Il existe généralement trois modes possibles : par pièces, par carte prépayée et par ticket journalier.

Cash

Le paiement en monnaie est souvent fait via une machine automatique située près du conducteur. Vous devez y déposer le montant exact du trajet, et si besoin un monnayeur vous permet d’obtenir le change en pièce, généralement à partir de billets de 1000 yens.

Le tarif est soit fixe, affiché au-dessus du conducteur et/ou au milieu du bus, soit croissant selon la longueur du trajet. Dans ce cas, vous prenez un ticket avec numéro à la montée. Une grille à l’avant du bus affiche les tarifs évoluant selon les points de départ. Avec la référence de votre ticket, vous pouvez déterminer le prix à payer lors de votre descente du bus.

IC Card

La deuxième possibilité est de payer avec une carte prépayée, ou IC Card. Les japonais en possèdent de différents types selon les régions et les villes, comme la Suica et la Pasmo à Tokyo, et l’ICOCA et la PiTaPa à Osaka. Ces cartes permettent de payer dans les transports en commun mais aussi aux distributeurs automatiques et dans certains restaurants.

Avec les nombreux pass disponibles pour les touristes étrangers, ces derniers utilisent peu les cartes prépayées. Si vous décidez de vous en procurer une pendant votre séjour, le paiement dans le bus en est facilité. Vous apposez votre carte sur le capteur à la montée et de même à la descente, le montant est simplement retiré du crédit de votre carte.

Day Pass

La dernière possibilité est l’utilisation d’un pass journalier. Vous pouvez acheter ces pass dans les offices du tourisme, à la réception de certains hébergements et auprès du conducteur à la sortie du bus.

Lors de votre premier trajet, vous devrez valider votre pass à l’aide d’une machine située aux côtés du conducteur. Celle-ci imprime la date du jour sur le billet, et lors des trajets suivants, vous présentez simplement le ticket côté date au conducteur avant de descendre.

Les détenteurs d’un JR-Pass peuvent aussi emprunter les lignes de bus JR en présentant simplement le pass au conducteur.

Bien se tenir

À l’image des autres transports en commun, le bus demande de la courtoisie de la part de ses usagers. Il est interdit de téléphoner et il est de bon ton de parler doucement avec ses compagnons de voyages. De même, il est demandé d’ajuster le volume de ses écouteurs afin de ne pas déranger ses voisins.

Il est aussi conseillé de ne pas encombrer le passage, ce qui peut s’avérer compliquer lorsqu’on voyage avec des grosses valises.